D'une île au monde …

Le Blog de Paul Vergès

Police : A+ A- A

Partager nos différences

Par • 10 Août, 2010 • Catégorie: Culture

A l’occasion de la célébration du Jour de l’An tamoul le 14 avril 2006 à l’hôtel de Région de La Réunion, extraits du discours de Paul Vergès

(…)
Je crois qu’on ne rendra jamais suffisamment hommage aux engagés parce que non seulement ils ont fécondé la terre de La Réunion, de leur sang, de leurs larmes, de leur tristesse, mais ils ont gardé vivant ce qui aujourd’hui inspire tous nos compatriotes d’origine indienne. (…)

Si vous êtes aujourd’hui ce que vous êtes, c’est grâce à eux, mais les Réunionnais d’origine non indienne leur doivent aussi une part de ce qu’ils sont et c’est cela le miracle de notre pays : s’être enrichi avec les plus pauvres, ceux qui dans la nuit de la misère, de la tristesse, parfois du désespoir ont maintenu cette flamme qui aujourd’hui n’aspire qu’à se développer. (…)

Dans chaque famille, il y a des traditions, il y a des souvenirs, il y a des histoires et, quand on veut conserver le patrimoine de La Réunion, il ne faut jamais sous-estimer que, dans notre société qui fut longtemps de tradition orale jusqu’à récemment, ce patrimoine immatériel subsiste dans les familles.

Ces souvenirs, ces actes de résistance, ces contes racontés et transmis aux enfants, il nous faut rassembler tout cela et c’est une des tâches de notre Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise. Cette richesse est encore totalement inexploitée, souvent par modestie ou par méconnaissance. Les familles ne se rendent pas compte de la richesse qu’elles détiennent par l’existence même et par les souvenirs de leurs grands-parents ou parents.

C’est cela qu’il nous faut rassembler, c’est cela qu’il nous faut valoriser, c’est cela qu’il nous faut montrer à tous les Réunionnais (…..) Par cet échange, tous les Réunionnais sont ce qu’ils sont, ils sont ouverts au monde grâce à la diversité de leurs ancêtres.

(Du rêve à l’action, pp.89-92, Océan Editions, 2007)

Marqué comme : , , ,

Laisser un Commentaire