D'une île au monde …

Le Blog de Paul Vergès

Police : A+ A- A

Etre lucide et responsable !

Par • 8 Nov, 2010 • Catégorie: Que faire ?

Dans l’abondance de la matière fournie par les médias, il est souvent difficile de dégager l’essentiel. Il y a cependant des points de repère.

Depuis 64 ans, La Réunion subit une crise structurelle aggravée désormais par la pression de la crise mondiale. Crise structurelle parce que la bataille pour l’égalité sociale, que les gouvernements français successifs ont longtemps refusée, a mis au second plan la lutte pour le développement. La constitution du Parti Communiste Réunionnais en 1959 mettait précisément l’accent sur la nécessité d’accompagner les mesures sociales de plans de développement pour notre pays. Cette orientation stratégique a été systématiquement combattue par tous les moyens par les partisans du statu quoi post-colonial.

L’essentiel des flux financiers alimentant l’économie réunionnaise vient de France, à travers le budget de l’Etat, les subventions aux collectivités, les minima sociaux, les salaires de la Fonction publique, les contrats de projets Etat-Région.

Or, actuellement la politique gouvernementale de rigueur fait sentir ses effets dans plusieurs domaines. En particulier, le blocage des dotations aux collectivités territoriales pendant 3 ans – 2011, 2012, 2013 – va aggraver le chômage, la précarité et la misère. On le voit de manière manifeste dans les centres de distribution des colis alimentaires réservés aux familles aux ressources limitées.

Il est donc intolérable que, dans ce contexte, des élus annoncent des mesures qui, ils le savent, resteront virtuelles, faute de crédits suffisants. Pendant le même temps, ces mêmes élus négligent les crédits d’investissements, porteurs d’emplois.

Ces annonces de communication visent à tromper l’opinion. Les Réunionnais doivent garder sur cela un œil critique et ne pas se laisser abuser.

Il faut dire la vérité et tenter de limiter les dégâts, faire en sorte que les inégalités sociales ne se creusent pas un peu plus. Pour cela, il faut à la fois prendre des mesures immédiates pour relancer l’emploi et définir un nouveau modèle de développement. Sur le premier point, nous avons déjà évoqué comment donner du travail de proximité au niveau du traitement des déchets, de l’épuration des eaux, de l’aide à la personne, etc.

Face à l’ampleur et à la longueur prévisible de la crise, les politiques réunionnais sont face à leurs responsabilités. Vont-ils les fuir ou y faire face ?

Une Réponse »

  1. Refuser de siéger dans un organisme regroupant les régions, parce que juger… trop politisé !
    Ne rien dire devant la remise en cause des dispositifs destinés à limiter les effets de l’insularité et de l’éloignement de grands marchés !
    Ne pas réagir lorsque le gouvernement marche à pas forcés vers une recentralisation au lieu de continuer la décentralisation.
    Etre fier d’avoir fait « inscrire dans le marbre de la constitution » le fait que La Réunion doit être traitée de manière rigoureusement identique aux régions métropolitaines !
    Ces élus là, on ne peut pas compter sur eux.
    Reste à savoir s’il faut l’union de tous pour tenter de sauver ce qui peut l’être, ou de réunir celles et ceux qui ont « la gnak »

Laisser un Commentaire