D'une île au monde …

Le Blog de Paul Vergès

Police : A+ A- A

Identifier, débattre et traiter des sources de la pauvreté

Par • 28 Oct, 2013 • Catégorie: Que faire ?

Le sénateur Paul Vergès a tenu une conférence de presse ce dimanche 27 octobre, à veille de l’arrivée dans notre île de François Chérèque, chargé par le gouvernement de la mise en œuvre et du suivi du plan national de lutte contre la pauvreté.

Cette visite s’inscrit dans le prolongement de la visite du Ministre des Outremers Victorin Lurel et de celles prochaines annoncées du Ministre du travail Michel Sapin et du Ministre de l’intérieur Manuel Valls.

Les responsables du gouvernement sont tous face à une situation qui exigerait que les élus réunionnais en débattent pour proposer des solutions.

En retraçant l’évolution historique de la société réunionnaise, la situation sociale alarmante dans laquelle se trouve La Réunion est la conséquence des politiques en vigueur depuis plusieurs décennies.

Cette politique qui a généré des inégalités criantes, trouve son origine dans des décisions intervenues après la loi du 19 mars 46 de maintenir le « supplément colonial » et leur extension à tous les fonctionnaires de l‘Etat servant dans les départements d’outre mer . Ces décisions ont eu un poids considérable sur l’évolution de toute la société réunionnaise du fait du dynamisme de la fonction publique découlant de la transition démographique. Un phénomène naturel sous estimé par Paris et qui continue à agir.

Ces décisions, qui s’avèrent être des erreurs commises par les gouvernements successifs, sont à la base des inégalités sociales et du  fonctionnement de l’économie réunionnaise. Les flux financiers générés ont  ouvert la voie à la création de monopoles dans les secteurs  de la grande distribution elle même alimentée par l’importation, de l’automobile, de l’énergie notamment…

Si l’on ne cherche pas à traiter les problèmes à leur source,  si l’on ne tient pas compte de la progression démographique, la situation va continuer de s’aggraver avec la progression inexorable du chômage , l’ampleur de la pauvreté qui touche  près de la moitié de la population, l’augmentation du nombre d’illettrés, et la chèreté de la vie.

C’est dans ce contexte qu’interviennent la suppression du RSTA et la menace de disparition de la prime COSPAR dont bénéficient les travailleurs les plus pauvres. Deux problèmes urgents et concrets qui ne peuvent être ignorés des discussions concernant la  lutte contre la pauvreté.

Dans la situation économique et sociale actuelle, et compte tenu de l’accumulation des erreurs, le devoir des responsables politiques de La Réunion est de débattre des causes de pauvreté et de préconiser des solutions.

Si l’on ne s’attaque pas à la source des problèmes et à la base des conséquences, on aura un nouveau plan qui n’empêchera pas l’augmentation de la pauvreté face à la progression démographique.

:
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire