D'une île au monde …

Le Blog de Paul Vergès

Police : A+ A- A

Pour une victoire en 2012 : l’union autour d’un projet global et cohérent

Par • 23 Mai, 2011 • Catégorie: Que faire ?

Les informations sociales, politiques, économiques parues ces derniers jours confirment à nouveau l’aggravation de la situation et laissent prévoir que ce qui s’annonce sera encore pire que ce que nous connaissons actuellement.

C’est par exemple la question de la jeunesse, du rôle qu’elle va avoir à jouer. Mais cette exaltation se trouve confrontée à une dure réalité : la fermeture de filières universitaires, notamment dans le Sud.

Les grands discours, sur telle ou telle mesure, ne changent rien : les luttes sociales actuellement menées sont extrêmement difficiles, les travailleurs arrachent péniblement les mesures nécessaires à leur survie. L’inflation tourne autour de 3% mais les salaires ne devraient augmenter que de 2% environ.  Ainsi, le pouvoir d’achat d’une grande partie des travailleurs va être considérablement réduit. Et cela va contribuer à l’aggravation de la situation économique et sociale réunionnaise.

En ce qui concerne le logement social, la situation ne cesse d’empirer. Plus de 30.000 familles sont en attente d’un logement. Les maires se retrouvent devant des situations impossibles, et ne peuvent satisfaire tel ou tel cas.

Dans ce contexte, le combat quotidien pour la défense des plus touchés par la misère et l’aggravation de leurs conditions de vie peut trouver un écho dans le grand rendez-vous de mai 2012, dans moins d’un an, en fait, puisque la campagne pour l’élection présidentielle ouvrira dès le 22 avril 2012.

Sur ce plan, plusieurs points sont à relever : dans les dernières semaines, nous avons vu venir à La Réunion Jean-Luc Mélenchon. Il n’a pas caché sa volonté d’être le candidat du Front de Gauche, si les composantes de ce Front arrivent à s’entendre sur un programme.

Nous avons également été invités par les dirigeants français du Parti socialiste  à participer aux journées d’élaboration de son projet pour l’outre-mer, avec les élus socialistes ultramarins et en présence des candidats à la primaire. Invités à titre personnel, nous avons pu donner notre point de vue.

Plus récemment, François Bayrou, du MODEM, est venu à La Réunion pendant deux jours.

Nécessité d’une analyse globale et de réponses globales

Ce qu’il convient de souligner, c’est que ces  personnes, représentant trois organisations ou partis politiques, sont venues défendre leur point de vue mais aussi écouter l’analyse de la situation réunionnaise. Elles ont montré un accord de principe sur cette analyse et les propositions d’avenir que nous avons formulées.

Ainsi, Jean-Luc Mélenchon, le Parti socialiste français, le Parti communiste français, le MODEM,  malgré leurs positions politiques connues et leurs différences évidentes, ont marqué leur approbation globale sur ces propositions ; cela ne masque pas pour autant leurs différences d’appréciation sur tel ou tel secteur particulier,  mais ces différences ne sont pas de nature à modifier objectivement l’essentiel de notre programme d’avenir pour sauver La Réunion.

En effet, ce que nos interlocuteurs ont unanimement souligné, c’est que l’analyse que nous leur avons présentée est une approche globale de la situation, et les propositions d’avenir s’inscrivent également dans une approche globale et cohérente.

Ainsi, seule une telle vision globale, tant de la situation que des solutions, est une garantie de crédibilité. Dans ce sens, nous devons poursuivre nos efforts pour arriver, au-delà des différences, à partager une vision commune sur l’essentiel.

Bonne semaine.

Paul Vergès

Laisser un Commentaire