D'une île au monde …

Le Blog de Paul Vergès

Police : A+ A- A

Une règle fondamentale : le respect des principes et des engagements !

Par • 23 Fév, 2012 • Catégorie: Que faire ?

Quels que soient les problèmes posés, sur le plan économique, social, politique, ils répondent à des principes intangibles que l’on doit respecter.

Certains de ces principes ont été rappelés lors du congrès du Parti Communiste Réunionnais, le 19 février dernier à Sainte-Suzanne. 

L’adhésion au Parti Communiste Réunionnais implique obligatoirement le respect de ces principes. Cela concerne donc la désignation des candidats par le Parti Communiste Réunionnais, quelle que soit l’élection.

Dans ce cadre, pour les élections législatives des 10 et 17 juin, dans la deuxième circonscription, force est de constater que la position tenue par la Députée Maire de Saint-Paul, Huguette Bello, n’est pas en adéquation avec les principes approuvés par les militants communistes.

Le Secrétariat du Parti Communiste Réunionnais a pris acte de cette position, et a publié le communiqué ci-dessous :

Communiqué du Parti Communiste Réunionnais.

Huguette Bello a toujours été élue Conseillère Municipale, Conseillère Générale, Maire, Députée avec le soutien du Parti Communiste Réunionnais dont elle est membre.

Depuis quelque temps, elle s’oppose ouvertement aux positions du PCR alors qu’elle est systématiquement absente aux instances de décisions du Parti, instances où elle s’est fait élire lors des derniers Congrès. Citons quelques exemples.

1- Les élections Régionales de 2010.

Elle déclare ouvertement qu’elle n’a pas appelé à voter pour la liste conduite par Paul Vergès au premier tour. « Vous m’avez déjà entendu appeler à voter pour quelqu’un depuis le début de cette campagne ? »(Jir du 18 mars 2010)

2-Les élections Cantonales.

Alors que le mot d’ordre du PCR était de renforcer la majorité départementale sortante à laquelle faisaient partie les Vices Présidents, J.Yves Langenier et Roland Robert, Huguette Bello déclare, en pleine campagne du 2e tour : « C’est une majorité que je combats » (Q. 19 mars 2011), désarmant ainsi les électrices et électeurs des Cantons où les candidats communistes étaient en ballotage.

3- Les élections Sénatoriales 2010.

Le Comité Central du Parti demande à la Députée-Maire de St Paul de proposer une candidate à mettre sur notre liste. Elle refuse de le faire.

4- Les élections municipales partielles de Sainte Suzanne.

Au moment où le Parti demande à Yolande Pausé de prendre la tête des démissions des élus pour rendre la parole au peuple afin qu’il désigne son maire, en réparation et en solidarité avec Maurice Gironcel injustement frappé, Huguette Bello accuse publiquement la direction du Parti de faire violence aux femmes.

L’erreur du Parti est certainement d’avoir fait preuve de trop de mansuétude  devant ces agressions répétées dont il était l’objet.

Cependant, le Parti a quand même voulu offrir à la députée sortante la possibilité d’être à nouveau réélue. Elle est Députée sortante dans 2 circonscriptions (2e et 7e) puisque la commune de St Paul, dont elle maire, est à cheval sur les 2 circonscriptions. Toutes les sections de la 7e (exceptée celle de St Paul), de St Louis à St Leu,  lui ont fait part du même choix et de la même volonté de la faire réélire. C’est pourquoi lors de la désignation des candidats aux législatives de 2012, le PCR lui a proposé de porter le drapeau du Parti dans la 7e  circonscription qui comprend une partie de St Paul jusqu’à Saint Louis-centre. Elle dispose-là de toutes les chances  d’être réélue, contribuant ainsi à assurer un député supplémentaire au Parti. Le PCR s’est engagé à être uni et déterminé à ses côtés.

Cette désignation et cet engagement ont été pris à l’unanimité des 1500 délégués présents à la Conférence extraordinaire qui vient de se tenir le 19 février à Saint Suzanne.

Aujourd’hui, Huguette Bello refuse cette proposition. Elle se positionne dans la circonscription (Le PORT, la Possession et une partie de St Paul) où 2 maires PCR ont depuis longtemps une très forte influence, largement majoritaire dans cette circonscription. De surcroît, ces 2 maires ont été déjà désignés comme candidats de cette circonscription.

Cette décision unilatérale et personnelle est contraire à la stratégie du Parti qui consiste à mobiliser les maires communistes à se déployer dans toutes les circonscriptions afin d’obtenir le maximum de voix et de postes de député.

Une fois de plus, Huguette Bello va à l’encontre de ce que propose le Parti, suivant les propositions des sections. Celui-ci en prend acte. Il est vrai que rien n’oblige une personne de suivre les décisions du Parti sauf l’engagement moral de la personne qui se réclame de cette organisation.

Dès lors, ne pas respecter cet engagement place de facto cette personne en dehors de l’organisation. C’est ainsi que le PCR interprète la décision de Huguette Bello de s’opposer aux décisions du Parti qui, quoiqu’elle puisse dire, lui garantissait sa réélection et l’occasion de contribuer au renforcement et rayonnement du Parti qui a grandement contribué à sa réussite personnelle.

Le Parti confirme donc ses candidats tels que désignés lors de la Conférence extra ordinaire du 19 février.

Il appelle les sections communistes composant la 7e circonscription à lui faire leurs nouvelles propositions de candidatures.

Il demande aux communistes de St Paul de s’organiser sans tarder afin de bâtir dans cette ville une nouvelle section communiste partageant nos valeurs et nos principes.

 Le PORT, le 21 février 2012, le Secrétariat du PCR

Pr le secrétariat,

Elie HOARAU, Secrétaire Général.

Laisser un Commentaire